Ma philosophie : éduquer c'est aimer...

Bonjour à tous,

Étant ancien animateur de centre de loisirs et de vacances, je suis directeur d'espaces d'accueil et de loisirs pour les enfants. La première chose que je souhaite dire et que jamais, en 7 ans d'expérience avec des enfants, que ce soit en centre aérés colonie ou encore baby sitting, jamais je n'ai frappé un enfant, même une petite tape sur les doigts ou une fessée.


Et pourtant les enfants m'ont toujours respectés, c'est en faisant preuve de respect et d'écoute envers eux qu'ils nous respecterons et seront heureux. Je suis maintenant futur professeur des écoles et déjà écoeuré par l'attitude déplorable des parents irrespectueux, violents ou tout simplement absent.


SANS claque, NI fessées, SOYEZ en certain, TOUT ira mieux et pour TOUT le monde!!!

Ce que j'ai pu entendre :

Voici quelques citations d'enfants ou de parents que j'ai pu entendre dans un centre de loisirs très huppé de la région Clermontoise. Cela peut paraître choquant mais c'est du vécu...
Je ne remets pas en question les enfants qui m'ont dit cela mais bien les parents qui ont eu la "grande intelligence" de leur inculquer des valeurs que je ne partage pas.....
Citation 1:
Enfant de 6 ans: -"J'ai eu un quad pour noël!"
Animateur: -"C'est super bien!"
Enfant: -"Non c'est trop nul!!! je voulais une moto!! De toute façon le père noël il est bon qu'a donné de l'argent aux pauvres!!!!

Citation 2:
Parent: "Cyrille! c'est important il faut que je vous parle!!! Vous avez fait du football avec mon fils, ceci est inadmissible mon fils est un intellectuel pas un sportif. Je vais de suite me plaindre à la direction!!!"

Citation 3:
Parent me voyant jouer dans le bac à sable avec son fils: -"Bonjour cyrille, vous jouer dans la boue avec mon fils?"
Moi : -"Oui je joue dans le sable avec lui, pourquoi?"
Parent: -"Jamais je ne m'abaisserai à jouer par terre avec mon fils!!!!"
Citation 4:
Parent: -"Je vous remercie de vous être occupé de mon fils aujourd'hui mais là nous allons être en retard pour l'emmener chez la nourrice."
Moi: -"Mais il sort du centre de loisirs pour aller chez la nourrice?"
Parent:-" Oui bien sûr! Je ne me charge pas de l'éducation de mes enfants, ce n'est pas mon rôle, j'ai une équipe éducative compétente pour ce genre de choses!!"

Je ne comprends pas comment on peut dire des choses pareilles... Mais bon c'est la vie!

Pourquoi militer pour la non violence ?

La violence physique ou morale peut avoir des conséquences irréversibles sur le développement psychologique de l'enfant :

  • Tout d'abord, un enfant victime de violences physiques ou morales est un enfant humilié, rabaissé. Il va vivre au quotidien avec cette honte, ce sentiment de grande faiblesse. Les conséquences sont nombreuses:
1-Perte de confiance
2-Violence
3-dépression infantile
4-envie suicidaire chez l'adolescent
5-Futur adulte instable psychologiquement, ayant une grande difficulté à ne pas reproduire ce qu'il a vécu sur ses propres enfants.

Je voulais préciser que je ne parle pas uniquement ici de maltraitance réelle, mais aussi et surtout des enfants qui ont subi "que" quelques claques ou fessées, pas fortes mais régulières...

  • Ensuite, les enfants qui ont reçu trop de claques injustifiés auront une tendance à des conduites de grande dépendance, cannabis, drogue, tabac, alcool, ...

  • Enfin, les fessées, surtout si elles sont données "cul-nul", vont avoir un réel impact sur le développement psycho-affectif de l'enfant. En effet, cette région correspond à une zone intimement liée à la future vie sexuelle de l'adolescent. Le fait d'avoir été frappé régulièrement ici peut conduire à des déviances sexuelles graves, (Sado-Masochisme, perversions, ...).

On peut avoir l'impression que tout ceci est exagéré, voire caricaturé, mais je tiens à citer Rousseau dans "Confession" qui nous explique le trouble chez lui causé par les fessées qu'il avait pu recevoir enfant de la main d'une femme. Il explique que ceci a conditionné son masochisme et sa difficile relation aux femmes.
De multiples études récentes, dont un rapport de l'OMS de novembre 2002, nous montrent que tout ceci est vrai et prouvé de plus scientifiquement. Le Conseil de l'Europe souhaite faire prohiber  tous les châtiments corporels, notamment envers les enfants.


Enfin je tenais à citer un célèbre auteur, qui a réalisé de nombreux travaux pour une éducation non violente et pour le respect de l'enfance. Je vous conseille un de ses livres : OLIVIER MAUREL

Auteur de :
La Fessée, Questions sur la violence éducative (La Plage, 2004)
Déclarons la paix aux enfants, L'éducation sans violence, condition du développement de la non-violence.


Éducation du respect: Éduquer un enfant c'est avant tout le respecter !

Pour la non violence ...

On confond souvent éduquer et maltraiter et ceci est regrettable, on ose expliquer à notre enfant que c'est pour son bien si on lui fait du mal, mais malheureusement il encore trop jeune, trop immature pour le comprendre. Pour résumer non seulement on le tape, il doit le supporter et l'admettre (je n'oserai pas dire le comprendre), mais en plus de cela on le manipule dans une perversion extrêmement malsaine en tentant de lui inculquer que s'il a mal c'est pas grave et qu'en plus de tout cela, ce ne peut être que positif pour lui.

Le plus important serait enfin d'admettre qu'un enfant, fruit de notre chaire est un individu à part entière qu'il mérite le respect tout autant que nous ...

Une chanson qui décrit ce que je pense ...

C'est une chanson d'un groupe formidable la fin de cette chanson est formidable la voici...


On est bien sur de soi quand on est grand avec notre savoir, notre morale et tous ces principes auxquels on tient tant, mais c'est souvent trop tard que l'on comprend, que le bonheur était simple comme un jeu d'enfant. SINSEMILIA


Site web créé avec Lauyan TOWebCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : samedi 30 novembre 2013